Accueil » Blog » Ecologie au quotidien » Zéro déchet : Un dîner où même la vaisselle est comestible !

Zéro déchet : Un dîner où même la vaisselle est comestible !

L’artiste Martine Camillieri a imaginé avec le chef Mehdi Favri un dîner où l’on croque les verres, les couverts, les assiettes et où même les tables sont recyclées !

Le repas zéro déchets

diner zero dechet
Pour commencer, saisissez délicatement les légumes avec les baguettes en biscuit saupoudré de sésame, piochez le houmous et savourez le bol croquant.
Ensuite, cueillez avec la cuillère de jambon la mousse légère de ce petit chou et dévorez le pot !
repas zero dechet
Etanchez votre soif avec l’eau de tomate au gingembre, mangez le verre et ses vitamines.
Dégustez les fraises et la crème à l’aide de la langue de chat, croquez la petite assiette meringuée.

Le mobilier zéro déchets

mobilier zero dechet
Deux tables deviendront un pigeonnier, deux autres seront recyclées en tables de rempotage.
poulailler zero dechet
Les seaux ayant contenu les boissons iront ramasser les oeufs et cinq tables se transformer en poulailler.
Ces objets iront vivre une nouvelle vie à la Ferme Urbaine de Malakoff et aux Jardins Partagés d’Issy-les-moulineaux.

Le ménage zéro déchets

balai branches
Même les accessoires de ménage seront compostables.

Illustrations et photos : © Martine Camillieri – Photos des plats : © Mehdi Favri
Martine Camillieri est une artiste plasticienne culinaire. Pour découvrir son travail : Martine Camillieri
Mehdi Favri est chef ; il a ouvert un restaurant en ligne qui livre des plats frais, bio, créatifs dans tout l’Ouest de Paris. Pour se lécher les babines : lezeste.paris

Sauf mentions contraires, textes et photos © www.espritcabane.com
mai 2016 [Ecologie au quotidien]


One thought on “Zéro déchet : Un dîner où même la vaisselle est comestible !

  • mai 2016 at 22 h 41 min
    Permalink

    Génial ! ça me rappelle mes années d’étude à l’école des Beaux-Arts. Je faisais que des trucs comestibles 🙂 avant de me rendre compte que ce qui m’intéressait encore plus que la nourriture, c’était le côté social du partage de la nourriture. J’ai alors créé des buffets innovants aux antipodes de la table au fond de la salle à laquelle il est compliqué d’accéder. Depuis je me passionne de plus en plus pour l’Humain et comment l’agencement d’espace peut le mettre à l’aise ou mal à l’aise.
    Bravo pour ce beau projet ! Une chose m’interpelle cependant : qu’advient-il de la vaisselle qui a servi à cuisiner ? :-p

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *