Esprit Cabane

Lampe béton et récup

Une lampe bien campée sur son socle et son fer à béton, un abat-jour réalisé dans une boîte alimentaire métallique : voilà une liseuse chic et design, solide et intemporelle.

La hauteur varie de 80 à 110 cm. Le décor est constitué d’un collage de papier, à harmoniser avec l’intérieur. On peut utiliser du tissu, de la dentelle, du papier gaufré…

– Boîte alimentaire métallique lisse,
(café en poudre, lait maternisé),
– Fer à béton Ø 6 mm,
– Boulons Ø 10 mm,
– Kit éclairage douille E27 + fil électrique torsadé + interrupteur,
– Grosse boîte à gâteaux ou moule,
– Béton autolissant



Le socle
La base de la lampe doit être bien stable. On utilisera soit un béton autolissant prêt à l’emploi, soit on réalisera un mortier de chaux (eau, sable, chaux). Le couler dans un moule rectangulaire (au moins 20 x 20 x 10 cm). Poser le tout au sol et y planter le fer à béton (découpé au préalable avec un coupe-boulon). Se placer contre l’établi : un fil de fer et un serre-joint servira à caler le haut de la tige. Laisser prendre entre 24 et 72 heures.

L’électricité
Démouler le pied (ou laisser le moule si le métal est intéressant, patiné, oxydé ou au contraire brossé). Passer le fil le long du fer à béton*. Le fil sera visible, c’est pourquoi il faut privilégier un fil torsadé à l’ancienne, plus esthétique. Installer l’interrupteur et la prise. Placer un boulon sur le haut de la tige pour coincer le haut du fil électrique.

L’abat-jour
Rincer la boîte, la sécher. Percer le fond avec une mèche Ø 6 mm. Décorer avec des papiers superposés, des photos, des journaux noir et blanc pour une touche rétro, de la presse déco pour plus de couleur. A vous de laisser libre cours à votre imagination créative. Mettre l’abat-jour en place jusqu’au boulon. Raccorder la douille sur les fils dénudés. Visser la douille. Equiper d’une ampoule à économie d’énergie.

* On peut également utiliser une tige filetée creuse (Ø 10 mm sur 1 m), on en trouve chez Leroy Merlin.
Dans ce cas, on peut passer le fil à l’intérieur de la tige filetée.

[Attention talent]
Sabrina Labrousse est une jeune créatrice Rochellaise.
Son crédo : la récup au service de la déco.
Pour la création qu’elle nous fait partager, elle conseille : « Le tout est de trouver l’harmonie parfaite entre l’abat-jour, la hauteur de la tige et la taille du socle. »
Elle poursuit : « Le béton autolissant est une matière ultra facile à travailler. On peut le couler dans n’importe quel emballage, et le démouler ensuite. Ici, j’ai choisi de laisser prendre le béton dans un ancien compartiment métallique. »
Sa boutique Nina imagine pour vous propose des luminaires, objets et curiosités 100 % récup. © Photos : Nina imagine pour vous