*** Recette : Le gesso, enduit traditionnel - Esprit Cabane
Rédigé le 7 janvier 2007 | Mis à jour le 3 novembre 2018
Accueil | Décoration | Recettes de peintures | Recette : Le gesso, enduit traditionnel

Le gesso (du grec gypsos signifiant gypse ou plâtre) est un enduit traditionnel de couleur claire, utilisé en apprêt pour préparer les panneaux de bois destinés à être peints, à la tempera (peinture à l’oeuf) ou à l’huile. Cet enduit naturel sert à apprêter les toiles tendues sur châssis, permet de les rendre plus lisses et de diminuer l’absorption de la peinture par les fibres végétales.
preparer toile gesso

Le gesso ou blanc Français

Le gesso est également utilisé lors de la restauration de meubles d’époque ou pour en imiter le fini. Cet enduit sert à créer une surface lisse et blanche sur le bois avant peinture ou bien en finition. Il s’apparente alors à ce que l’on appelle le « blanc Français ».
gesso sur fauteuil
Ce mélange s’utilise pour les toiles tendues, le bois mais aussi pour le carton ou le papier mâché.

La recette du gesso

La recette consiste à mélanger du carbonate de calcium et de la colle animale (type colle de peau de lapin).
Le carbonate de calcium est le composé majeur des calcaires comme la craie, mais également du marbre.
Le blanc de Meudon (ou blanc d’Espagne) est constitué de craie finement broyé. On peut s’en procurer facilement dans les magasins de bricolage. On trouve de la colle de peau dans les magasins de Beaux-arts. L’avantage de ses produits secs est que leur utilisation est illimitée dans le temps.

1. Faire gonfler pendant 24 heures 200 g de colle de peau en poudre dans 1 demi litre d’eau. Pour l’utiliser, faire tiédir le mélange au bain Marie. Quand la colle devient visqueuse et collante, elle est prête.

2. Peser la colle liquide et ajouter le même poids de blanc de Meudon. La consistance doit être celle d’une pâte à crêpes un peu épaisse. Filtrer le mélange.

3. Passer le gesso sur le bois au pinceau en suivant le fil. Laisser sécher, puis poncer légèrement (égréner).

4. Passer une seconde couche. Laisser sécher, poncer à nouveau si des fibres de bois sont encore présentes.

gesso au pinceau

Selon le niveau de finition, on peut ajouter encore une, deux voire trois couches. Laisser sécher au moins 24 heures avant de cirer avec une cire neutre.

La peinture au gesso

En ajoutant un pigment à la préparation, cette finition se transforme en une une peinture mate au fini profond.

patine gesso

© images 1/ rexart.com 2/ houzz.com 3/ richanddavis.com.au


Pour aller plus loin

Quelques (trés) bons livres sur le sujet (clic sur la couverture)


Shopping Partenaire

logo Ocres de France

Bénéficiez de 5% de réduction pour toute première commande sur les pigments et les charges sur le site www.ocresdefrance.fr avec le code ESPRITCABANE2018.
La société des OCRES DE FRANCE, producteur et spécialiste des pigments depuis 1901, propose une large gamme de pigments naturels, ocres et terres colorantes et d'oxydes et de pigments synthétiques.
Les pigments naturels résistent bien au UV, sont compatibles avec la chaux et sont stables dans le temps. La gamme de ces couleurs naturelles va des jaunes aux rouges en passant par les ombres, les gris, les terres vertes.
acheter pigments naturels Les oxydes et pigments synthétiques permettent d'élargir la gamme de couleurs. Les oxydes peuvent se mélanger aux ocres et aux terres colorantes pour les renforcer. La plupart sont compatibles avec la chaux.
acheter pigments oxydes


12 pensées sur “Recette : Le gesso, enduit traditionnel

  • 12 décembre 2016 à
    Permalink

    Bonjour,
    Je suis en pointillé l’évolution du site et suis ravie de le retrouver ce jour avec de plus en plus de rubriques;-) j’avoue avoir arrêté quelques temps de le consulter et suis contente de voir qu’il est toujours aussi agréable!

    Aujourd’hui ,Je souhaiterais vous poser une question concernant ma future maison.
    Les murs sont recouverts de toile de verre , que pourriez vous me conseiller pour La recouvrir?
    Merci beaucoup de votre aide!

    Répondre
    • 15 décembre 2016 à
      Permalink

      Merci Marie !
      La toile de verre est destinée à être peinte avec tous types de peintures intérieures. Vous pouvez appliquer toutes les peintures proposées ici (à la pomme de terre, lait et chaux, à l’argile…)
      Bonne peinture,
      Nathalie.

      Répondre
  • 3 décembre 2016 à
    Permalink

    Merci pour toutes ces infos et expériences, nouvelles pour moi. Est-ce que quelqu’un a une recette pour repeindre le carrelage mural?
    Cdlmt
    BNF

    Répondre
  • 31 juillet 2016 à
    Permalink

    Bonjour,

    je vous avais posé la question de savoir si on pouvait ajouter des pigments à la recette du gesso pour faire d’un seul coup la sous-couche de protection/régularisation et une couche de décoration, et je n’avais pas vu que cette possibilité est déjà mentionné au début de l’article, désolée.

    Par contre, j’imagine bien que la quantité de pigments influence sur la transparence obtenue et que c’est une question de choix personnel pour obtenur la couleur voulue, mais y a-t-il une quantité maximale en proportion avec les autres ingrédients à ne pas dépasser pour ne pas amoindrir la qualité du gesso ou cela est-il plus ou moins égal ?

    Si cela joue un rôle, pouvez-vous donner un exemple concret ou une fourchette de proportion?

    Merci de m’éclairer sur ce point et merci aussi pour votre formidable site internet!

    Cordialement
    Janice

    Répondre
  • 29 juillet 2016 à
    Permalink

    Bonjour,

    je me demande si on obtient un résultat satisfaisant pour décorer un petit meuble en cartonnage en rajoutant des pigments à la fin de votre recette de gesso.

    L’idée étant d’avoir un apprêt imperméable ET coloré d’un seul coup qu’au lieu d’appliquer d’abord le gesso puis la couleur pour décorer. Ceci par pure flemme 😉

    Merci d’avance pour tout renseignement!

    Cordiales salutations,
    Janice

    Répondre
  • 17 avril 2016 à
    Permalink

    Bonjour Mr JPP,
    il me serait agréable, si ce n’est trop demander, de pouvoir vous contacter.
    Cordialement
    Serge Colombet

    Répondre
  • 10 janvier 2016 à
    Permalink

    Bonjour
    je suis un artiste et utilise du gesso traditionnelle à la colle de peau de lapin pour préparer des tableaux ou panneaux. j’utilisé cette technique car je peint avec de l’encre de chine une version noir et blanc avant d’appliquer ma peinture à l’huile en fines couches transparentes. Le gesso traditionnelle est difficile à fabriquer et utiliser. En passant c est quoi cette idée d’utiliser de l’ail? ce ne est pas une recette de cuisine.

    Le gesso est un plâtre et il est donc fragile. Très sensible aux chocs. Et donc absolument pas recommandé pour un meuble. Sans parler du prix exorbitant (34euros le kg) de la colle de peau. Utiliser plutôt un gesso acrylique classique 5 euros le kg bien moins onéreux.

    En plus vous avez pas indiqué qu’il faut passer une couche de colle de peau pur sur le bois brute avant d’appliquer le gesso affin de boucher les ports du bois. ( étape indispensable).

    Et pour finir le gesso traditionnelle ne se conserve que 4 jours. Alors que le gesso acrylique déjà prêt à l’emploi se conserve indéfiniment.

    Merci et à peluche

    Répondre
  • 29 août 2015 à
    Permalink

    La vie est un éternel recommencement…G 40 ans et je me souviens enfant de mon grand père peintre décorateur qui à l’époque fabriqué lui même ses peintures et utilisé des techniques pour imiter des matières comme le bois…….il. aurait tant de choses à nous apprendre….c’était mieux AVANT !!!

    Répondre
  • 31 janvier 2013 à
    Permalink

    vraiment ce site est super
    on trouve une mine d’idées pour tout!
    merçi à vous

    Répondre
  • 28 mai 2012 à
    Permalink

    Merci pour cette recette.

    Je me demandais s’il fallait mettre du gesso sur tous les meubles avant une peinture naturelle ou juste sur les plus abimés.

    Par contre, mon gesso craque au séchage ? soleil ou trop de colle ?

    Merci 😉

    Répondre
  • 21 décembre 2007 à
    Permalink

    Bonjour et bravo pour votre blog. Cependant, permettez-moi une petite précision : le terme « gesso » devrait être réservé à un enduit à base de colle de peaux et de sulfate de calcium (plâtre, gypse naturel …). Gesso en italien signifie gypse ou plâtre, ce qui interdit d’employer ce terme d’une manière générique pour tous les enduits à la colle.
    Techniquement cette recette est donc une détrempe, plus exactement ce que l’on appelait une « détrempe commune » par opposition au « Blanc de roi » appelé aussi « Chipolin » qui nécessitait 7 opérations différentes et une dizaine de couches ! C’est avec cette dernière recette que furent peints les appartements du roi à Versailles.
    La recette complète comprend de l’ail (3 têtes et non trois gousses), une poignée de feuilles d’absinthe et se termine par un vernis à l’alcool et à la gomme laque.
    Sauf si vous recherchez la perfection historique (et dans ce cas il faut prendre la recette complète) ne vous ennuyez pas avec l’ail 😉

    Répondre
    • 29 février 2016 à
      Permalink

      Est-ce que le gesso peut être appliqué en sous couche sans poncer au préalable ? J’ai un meuble ciré que je souhaiterais repeindre… Sinon existe-t-il des prduits naturelles pour faire une sous couche sans pncer ?
      Merci

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


PLUS de Recettes de peintures




PLUS de Décoration