Accueil » Magazine » Tendances écolos » La permaculture ou cultiver, habiter, travailler autrement

La permaculture ou cultiver, habiter, travailler autrement

La permaculture, qui vise en premier lieu à créer une production agricole durable et respectueuse (mais pas que… voir sur Wikipédia : permaculture), est un mode d’agir qui peut s’appliquer à divers aspects de l’existence.
Permaculture
Cultiver
Parmi les expériences bluffantes menées un peu partout dans le monde, on a beaucoup parlé de celle de la famille Dervaes qui produit près de 3 tonnes de nourriture par an dans un jardin de ville de 370 mètres carrés !
En Californie, le père et les trois enfants font pousser et élèvent 90% du contenu de leurs assiettes ; les seuls aliments qui ne peuvent pas être cultivés sur place sont le blé, le riz et l’avoine. Sur leur petit lopin de terre poussent 400 variétés de fruits, de légumes et de fleurs comestibles. Ils élèvent également huit poulets, quatre canards et deux chèvres. Leur travail quotidien est intense (10 heures par jour en moyenne) mais le résultat est là : ils vendent une partie de leur production à des restaurateurs et des consommateurs locaux, ils organisent des ateliers, des visites, etc. Ils vivent en autonomie et gagnent leur vie, tout cela en créant l’abondance en ville.
Cette expérience est une preuve de la force des schémas mentaux que nous pouvons transformer : une autre agriculture est possible, plus productive, moins mécanisée (donc source d’emplois) et enfin respectueuse de l’environnement et du vivant.


Plus près de nous, en Belgique, un couple de passionnés Josine et Gilbert Cardon, jardinent depuis près de 40 ans dans un grand jardin de ville (1800 m2) – la « jungle étroite » du nom d’un autre documentaire qui leur fut consacré – et partagent son expérience d’un potager et d’un verger différents, très abondants, sans labour, ni produits chimiques, qui favorise l’ensemble du vivant : végétaux, insectes, oiseaux. Etonnant !

Habiter

Appliquer les valeurs de la permaculture à l’habitat signifie privilégier les énergies (éolien, solaire, bio-gaz, etc) et les matériaux renouvelables. Les habitats sont autonomes et réalisés avec des matériaux récupérés ou recyclables. En ville, il est désormais courant de construire avec du bois et d’utiliser des matériaux d’isolation alternatifs comme la paille, la ouate de cellulose, le chanvre… Les réglementations vont dans le sens d’une autonomie plus grande des bâtiments. Il reste du chemin à faire, surtout en terme de rénovation et de chauffage, très producteur de Co2 mais les volontés individuelles peuvent s’exprimer. L’habitat du futur ressemblera certainement au Earthship.

Travailler

On peut envisager l’économie en y incluant les principes de la permaculture : les besoins des gens travaillant doivent être satisfaits et personne ne doit être exploité. Ce qui s’en rapproche le plus concrètement aujourd’hui est l’économie sociale et solidaire : l’activité se concentre sur des finalités d’intérêt général ou collectif, au travers d’une gouvernance démocratique et avec un but lucratif limité, voire nul.

Plus d’infos :
Le blog de la famille Dervaes : urbanhomestead.org
Le blog de l’association des Cardon : fraternitesouvrieres.over-blog.com
Le site des earthship : earthship.com

Le site de L’ESS : lelabo-ess.org

Sauf mentions contraires, textes et photos © www.espritcabane.com
octobre 2015 [Tendances écolos]

3 thoughts on “La permaculture ou cultiver, habiter, travailler autrement

  • janvier 2016 at 23 h 19 min
    Permalink

    Je souhaite m’initier à la permaculture.

    Reply
    • janvier 2016 at 10 h 51 min
      Permalink

      Mourina,
      Je vous conseille de voir ce site permaculturedesign.fr (ils ont fait une petite campagne promotionnelle sur Esprit Cabane en décembre 2015 pour leurs formations) et ont l’air très sérieux. Bonne formation,

      Reply

Répondre à Esprit Cabane Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bienvenue sur mon site Esprit Cabane, Si vous avez trouvé ce que vous êtes venu chercher, voici quelques façons de me remercier !
Cordialement, Nathalie Boisseau


Collaborations - Livres - Ateliers

Pochain atelier Peindre au naturel
- Samedi 2 décembre 2017 (14-16h)
Guilvinec (29730) au Malamok
>>> Plus d'infos >>>