Noix de lavage

Recette lessive noix de lavageLes noix sont récoltées une fois par an, décortiquées
– on n’utilise uniquement les coques -, séchées et mises en sacs.
Elles sont employées localement depuis toujours par les femmes qui fabriquent avec aussi bien du liquide vaisselle, de la lessive, du shampoing, du savon.
Ces noix de lavage sont faciles à utiliser et très efficaces. Elles servent à laver le linge ou la vaisselle.
Elles sont particulièrement recommandées pour laver les tissus délicats, tels que la soie ou la laine, le linge en contact avec les peaux les plus fragiles, comme celle des bébés.

Mode d’emploi

- Une fois le sac de noix ouvert, stocker les noix dans une boite fermée pour éviter l’humidité.
- Placer 4 à 5 moitiés de coquilles de noix dans un sac (ou un filet) au coeur de la machine à laver le linge ou la vaisselle.
- Laisser le sac pendant toute la durée du cycle de lavage, y compris pendant la phase de rinçage. Certains préfèrent retirer le sac au moment du rinçage. La saponine est pourtant complément inoffensive et laisse rarement un dépôt.
- Les noix peuvent être réutilisées 3 fois si la température de lavage ne dépasse pas 60°.

Recette

arbre des noix de lavage

Décoction de noix de lavage multi-usages
Mettre de côté les noix utilisées. Faire bouillir dans 1 litre d’eau les noix utilisées, en y ajoutant 5 demi coques de noix neuves. Mettre en bidon et utiliser indifféremment comme shampoing, savon liquide, répulsif contre les moustiques, insecticide naturel, ou même pour toiletter les animaux.


Pour aller plus loin :
Le ménage au naturel
50 recettes pour faire soi-même ses produits d’entretien. Pour du linge propre et une maison belle et saine.
Nathalie Boisseau, Ed. Alternatives, 12,83 Eur, mai 2009
Acheter « Le ménage au naturel »

Poussant sur les contreforts de l’Himalaya, le Sapindus Mukorossi porte des noix qui, sans additifs de synthèse, produisent un savon biodégradable (saponine), ne nécessitant aucune transformation industrielle.
Toutefois, les lieux de culture des noix de lavage, éloignés de l’Europe, posent le problème du transport.
Le Sapindus Mukorossi pousse pourtant en Algérie et pourrait y être cultivé. Aujourd’hui on tend à se tourner vers les plantes locales ou acclimatées qui contiennent également de la saponine : la saponaire, la nielle de blé, le marron d’Inde, le lierre et la luzerne.


Sauf mentions contraires, textes et photos © www.espritcabane.com
juin 2011 [Ménage écolo]

Laisser un commentaire