*** DIY : Comment créer soi-même son bardage en bois brûlé ? - Esprit Cabane
Rédigé le | Mis à jour le | Protéger le bois

La méthode ancestrale japonaise Shou Sugi Ban consiste à brûler les lames de bardage en surface pour allonger la durée de vie du matériau.

technique lame bois brule

La technique pour produire ce bardage en bois brûlé est accessible – pour peu que l’on prenne toutes les précautions liées à l’utilisation du feu. Le bois traditionnellement utilisé est du pin (Douglas, maritime) ; les lames peuvent mesurer 2, 3 ou 4 mètres.

1. Former la cheminée avec les lames

Lier trois lames en triangle, à l’aide de fils de fer épais placés en bas, en haut et au milieu. Dresser ce triangle de bois verticalement pour former une cheminée.
Attention
Pour que le bardage soit posé correctement par la suite (« le coeur au soleil »), il faut brûler le côté coeur de la lame. Pour déterminer ce coeur, observez les stries sur les extrémités des planches.

technique bardage bois brule

2. Brûler l’intérieur de la cheminée de bois

Les planches sont placées pendant 6 à 10 minutes sur un brasero. Pour brûler de petites séries de bois, on peut également insérer des feuilles de papier journal roulées en boules au pied de la cheminée.

Guider la flamme vers le haut. Utiliser pour cela un ciseau à bois ou un gros tournevis et écarter les lames du bas vers le haut. Cela crée un appel d’air qui incite le feu à se propager vers le haut. Deux à trois personnes sont nécessaires pour cette étape.

Conseils
Equipez-vous de gants de manutention en peau et habillez-vous avec une salopette ou une blouse 100 % coton (évitez absolument le synthétique).

Pour des lames longues (plus de 2 m), on peut se placer contre un mur de pierres qui retiendra le haut des planches.

technique shou sugi ban

3. Faire monter la flamme dans le triangle

Une fumée blanche, puis plus foncée et enfin une flamme apparaissent au sommet des planches. Un sifflement caractéristique, un souffle puissant indiquant la pleine combustion, se fait entendre.

Retirer alors le bois du feu et le retourner avant de le replacer sur le foyer pour finaliser le brûlage à l’autre extrémité. Ce côté sera rapide à brûler. Le tout prenant entre 6 et 10 minutes, en fonction de la longueur des lames, du foyer, de la météo, etc.

Ne voyant pas le bois brûler, il faut se fier à la flamme qui s’échappe et au bruit.

technique bois brule

4. Arrêter la combustion

Une fois la flamme apparue à l’extrémité de la cheminée, la combustion est complète. Il est temps de désolidariser les lames. Placer le bois brûlé sur des cales au sol et délier rapidement les fils de fer.

Arroser avec de l’eau pour stopper la combustion – attention que le jet d’eau ne soit pas trop puissant. Une fois les planches sèches et selon la finition désirée, on pourra brosser les surfaces avec une brosse en chiendent et les enduire généreusement d’huile de lin.

bardage bois brule

© images : Esprit Cabane
Cet article est issu de ma formation bois brulé chez Maryline Le Goff (Morbihan, Bretagne) en novembre 2017 et a fait l’objet d’un article dans le magazine La Maison Ecologique en juin 2018


焼杉
Cette vidéo présente la technique Shou Sugi Ban / Yaki Sugi et a été tournée à Ushimado, Okayama, Japon. C’est du cèdre qui est utilisé mais tous les conifères fonctionnent.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Au hasard
  1. Coffret Bracelets tendance
  2. Archi écolo : Palett House
  3. Peinture au blé : la recette du comptoir Saint-Jacques
  4. Quimper : Le Festival Zéro Déchet
  5. Pâte à modeler écologique