Rédigé le | Mis à jour le | Recettes de peintures

Les aztèques vénèrent et consomment le cactus nopal depuis 25.000 ans. C’est un aliment sain, nourrissant et même thérapeutique qui soulage les douleurs intestinales, favorise le transit intestinal, capte les graisses… En Amérique latine, on le mange en salade, on le déguste en jus frais mais pas que.

peinture à la séve de cactus
Cette peinture sud-américaine est fabriquée à partir de liant végétal

Au Mexique, on se sert du cactus nopal pour fabriquer une peinture traditionnelle très résistante et naturelle. Les indigènes mélangeaient le cactus avec du sable également pour décorer leurs temples.

Une recette de peinture ancestrale
au cactus nopal

La recette traditionnelle mexicaine mélange la sève de nopal, la chaux, le sel, les pigments.
Cette finition est parfaite pour les murs intérieurs et extérieurs, permet aux matériaux de respirer et aide à lutter contre les remontées capillaires.

peinture à la sève de cactus
Les morceaux de cactus sont épépinées et coupées en petits morceaux

Ingrédients pour environ 7 litres de peinture
5 grands nopals
2 1/2 kg de chaux
2 tasses de sel de table
Pigments
6 litres d’eau

Procédure
Coupez les morceaux de cactus nopal en petits morceaux et mettez-les dans un grand seau. Ajouter 2 litres d’eau. Laissez reposer 24 heures pour que le mucilage (la bave ou la sève) puisse se libérer.

chaux et bave de cactus
La chaux diluée et la sève de cactus filtrée

Le lendemain, dans un autre seau versez la chaux, le sel et les 4 litres restants, en remuant bien les ingrédients avec un bâton de bois.

Incorporer le jus de cactus filtré, très épais, sirupeux, collant. Bien agiter jusqu’à ce que vous obteniez un mélange homogène.

peinture au cactus
La peinture teintée avec un pigment bleu est prête à être appliquée

Ajoutez progressivement le pigment ; la quantité dépend du ton que vous voulez obtenir. Si vous voulez avoir de la peinture blanche, vous n’avez pas besoin d’utiliser de colorant.

Conservation
Versez la peinture dans un récipient avec un couvercle. Ajouter une étiquette avec le nom du produit, la date de fabrication et la date de péremption. La peinture se conserve jusqu’à un an si elle est maintenue bien fermée, dans un endroit sec et sombre.

Une recette populaire pour restaurer le patrimoine ancien

restauration patrimoine Mexique
Le travail de l’association Restaurika sur une façade de café à Monterrey, dans le nord-est du Mexique

Restaurika mène un projet « Los colores del Noreste » qui documente et analyse la polychromie dans l’architecture vernaculaire sur un large territoire dans le Nord-Est du Mexique. Leur travail de recherche répertorie les traces de couleurs utilisées au fil du temps, mais cherche aussi à promouvoir les peintures traditionnelles à la chaux, pour éviter la perte de connaissances ancestrales héritées de génération en génération.

palette terres colorantes
Une partie des terres colorantes répertoriée par Los colores del Noreste

Au fil des explorations, le projet crée une palette de couleurs qui contribue à l’image architecturale de la vallée de Salinas, en adhérant historiquement et scientifiquement aux couleurs et aux pigments découverts.

© images : 1/ 5/ 6/ @restaurika – 2/ 3/ 4/ ecopinturacb28.blogspot.com (travail d’un groupe d’étudiants de Mexico en 2013)

Un livre à découvrir

Enduits de terre crue Enduits de terre crue, 20 recettes - Sylvain Moréteau

Colorés ou brut, lisses ou granulés, droits ou arrondis... Les enduits terre se sont taillés une place de choix dans la gamme des parements écologiques.

A faire soi-même ou conditionnés prêts à l'emploi, ils ont de quoi séduire : matériau sain à l'impact environnemental très faible, forte capacité de régulation de la température et de l'humidité, absorption des odeurs et des bruits, respect du bâti ancien, relative facilité de mise en oeuvre, sensualité du matériau...

Si l'on ajoute à cela une esthétique conjugée à l'impres-sionnante variété des couleurs, textures et formes possibles, alors l'envie d'en mettre chez soi devient irrésistible !

Après avoir passé en revue tous les atouts de la terre, place aux conseils de Sylvain Moréteau qui a trempé ses mains dans la terre : Choisir la terre et autres matériaux : où trouver la terre, avec quoi la mélanger, quelles matières utiliser pour la teinter ? ...

Savoir la mettre en oeuvre : préparer la terre, doser le mortier d'enduit, s'adapter aux supports, réaliser corps d'enduit et couche de finition, choisir le bon adjuvant...

Toutes les informations sont là ponctuées de nombreux conseils. + un carnet de 20 recettes fournies par les meilleurs artisans : primaire d'accroche, enduits de toutes sortes, mur chauffant, remplissage d'une cloison ossateur bois, enduits isolants, peinture à l'argile, recettes expliquées pas à pas.

La page auteur de Sylvain Moréteau sur Amazon




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Au hasard
  1. Label Nature & Développement : matériaux et finitions vertes
  2. Découverte : La maison passive
  3. Musique : Chansons pas gnangnans pour les enfants
  4. Bijoux en touches de clavier
  5. Conférence : La Famille Zéro Déchet