*** Désencombrement : Par où commencer ? - Esprit Cabane
Rédigé le | Mis à jour le | Tendances écolos

Comprendre l’encombrement et les freins qui nous empêchent d’alléger nos intérieurs permet de déculpabiliser et de – enfin ! – passer à l’action. Il suffit d’un peu d’organisation, d’une bonne méthode et d’un peu d’huile de coude pour chasser définitivement le bazar de la maison.

cuisine encombree

Pourquoi nos maisons modernes sont-elles si encombrées ? Quelques pistes…

– La profusion d’objets en est la cause principale. Dans notre culture consumériste, les achats matériels nous aident à nous récompenser, à nous remonter le moral, à faire plaisir à nos proches, à agrémenter notre quotidien…
Les objets sont disponibles à l’achat tout le temps et en tous lieux. L’abondance rassure, et doit correspondre à un archaïque besoin d’entasser, d’amasser des vivres, des récoltes. Notre peur de manquer de nourriture s’est peut-être transposée aux objets.
– Le fait de travailler chez soi (ajoute encore des objets),
– Les enfants (grands pourvoyeurs d’objets en tous genres !),
– La taille des maisons (Les pièces sont souvent – trop ? – grandes, les placards nombreux… Naturellement, on a tendance à vouloir les remplir.)

Les freins au désencombrement

Ils sont nombreux. On peut évoquer :
– Le manque de temps (travail de plus en plus prenant, activités nombreuses, obligations sociales, etc…),
– Le manque d’énergie (fatigue intellectuelle ou physique),
– Les difficultés de la vie (deuils, stress, ennuis de santé…),
– La peur de regretter d’avoir jeté/donné/vendu des objets,
– Les conjoint.e.s, la famille qui peuvent être réticents ou même opposés à ce tri…

cuisine minimaliste

Les motivations pour désencombrer et ranger

– Envie d’une maison épurée, qui respire,
– Marre du fouillis, sensation de bazar constant à cause de l’amas d’objets,
– Ras le bol de perdre constamment des choses, de passer un temps fou à chercher !
– Désir de gagner du temps et de la sérénité au quotidien,
– Renouer avec le plaisir de recevoir des amis,
– Prendre plaisir à nouveau à entretenir sa maison,
– Vouloir retrouver une bonne estime de soi,
– Envie de transformer sa maison,
– Goût pour une nouvelle décoration

Ce qui aide à se lancer

S’inspirer des gourous du désencombrement
Marie Kondo, Béa Johnson, Dominique Loreau, tous ses auteures ont écrit des ouvrages très inspirants pour se lancer dans une vie plus simple et minimaliste.
Trouver le bon timmmig
On peut trier un peu chaque jour (méthode des micros-rangements) ou y consacrer plusieurs jours (voir le désencombrement comme un challenge !).
Se faire aider
Un groupe facebook, une amie, un coach… les pistes pour se faire aider sont nombreuses !

Les objets à donner/recycler/jeter sans se poser de question

– Les objets/vêtements/bibelots/meubles cassés ou abimés. Ce n’est pas bon de conserver des choses en mauvais état. On doit absolument s’en séparer. Si la réparation n’a pas été faite rapidement, elle ne le sera sans doute jamais !
– Les objets/vêtements/bibelots/meubles dont on s’est lassé, qui sont passés de mode ou qui ne nous conviennent plus. Surtout vrai pour les vêtements mais peut être le cas pour la décoration, l’ameublement, la décoration.
– Les objets ou matières destinés à des projets créatifs. Comme pour les réparations, les projets créatifs non réalisés dans un laps de temps raisonnable ne le seront sans doute jamais. Les écoles, centres de loisirs, recycleries seront ravis de récupérer vos papiers peints, mosaïques, tissus, peintures, ficelles, laines, rubans…

chaise ancienne

Les questions qui aident à trancher face à un objet, un meuble, un vêtement

– Ai-je plusieurs exemplaires de cet objet ?
– Cet objet me plaît-il ? Est-ce que le voir ou l’utiliser me procure de la joie ?
– Est-ce qu’il me manquerait si ma maison brûlait ?
– Est-ce que cet objet me simplifie la vie ?
– L’ai-je utilisé il y a moins d’un an ? Si je m’en sers peu, pourrais-je plutôt le louer ou l’emprunter quand j’en ai besoin ?
– De quoi ai-je peur si je m’en débarrasse ? Comment pourrais-je soulager cette crainte ?

faire le tri

Habitudes pour ne pas ré-encombrer

> Suivre la régle d’or : 1 objet entre / 1 objet sort
> Faire ses courses alimentaires au marché / auprès des producteurs locaux (paniers) / dans les magasins bio ou les épiceries Vrac
> Se mettre au Zéro Déchet
> Fabriquer soi-même ses produits ménagers
> S’engager dans le défi « Rien de neuf pendant un an ! »
> Créer une garde-robe capsule pour son dressing
© Images : 1/ Erik Klein Wolterink, 2/ Dane Deaner – Unsplash, 3/ William Warby – Unsplash, 4/ Esprit Cabane




2 réponses à “Désencombrement : Par où commencer ?”

    • Merci Marie Thérèse ! Vous etes donc caoch désencombrement à Lyon ?

      J’ai écrit cet article à partir de mon vécu ; une amie (qui est en réflexion pour devenir coach minimaliste) m’a aidée et nous avons bcp échangé… autour du Zéro Déchet, du minimalisme, des difficultés tous et toutes à se séparer de notre fouillis bazar qui nous pése et nous rassure en même temps ;-)

      Mais je témoigne : c’ est extrêmement libérateur de trier, de donner, jeter, ranger… !

      Cdt,
      Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Au hasard
  1. Les blogs des visiteuses (bis)
  2. Noël écolo sur greenpod
  3. Composteur en palettes
  4. Livre : Petits meubles et accessoires déco
  5. Quelles palettes pour fabriquer des meubles ?