Rédigé le | Mis à jour le | Maison écolo

Les fenêtres sont un des éléments primordiaux dans la conception ou la rénovation d’une habitation. De plus en plus performantes, au delà de réaliser de sérieuses économies d’énergie de chauffage, si elles sont bien placées – et bien installées ! -, les surfaces vitrées permettent de bénéficier d’apports solaires passifs.

fenêtre pvc blanche
Fenêtre pvc blanc 2 ventaux

Quel matériau choisir pour ses menuiseries ?

Globalement, la fenêtre pvc est la plus courante car naturellement la plus isolante (ce matériau ne produit que très peu ou pas de ponts thermiques), avant le châssis bois et la baie en aluminium – hormis si leurs cadres sont équipés de rupteurs de ponts thermiques.

Que dit la réglementation pour les fenêtres ?

Si la Réglementation Thermique 2012 (RT2012) visait la réduction de la consommation d’énergie grâce à une meilleure isolation des bâtiments, la Réglementation Thermique 2020 (RT2020), plus ambitieuse, entrée en vigueur le 1er janvier 2022, tend vers la construction de logements passifs voire à énergie positive.

Cela implique concrètement que les fenêtres doivent désormais proposer des coefficients thermiques (indice Uw) bas. En effet, plus le coefficient thermique est bas, plus la menuiserie et le double ou triple vitrage sont isolants. Le Uw est un coefficient qui mesure la performance de l’isolation de la fenêtre dans son intégralité, châssis et vitrage.

On considère qu’entre 1,2 et 1,6 Uw (W/m².K), la fenêtre possède des qualités isolantes standard, en dessous de 1,2 Uw (W/m².K) la fenêtre propose d’excellentes qualités d’isolation.

fenêtre bois naturel
Fenêtre avec châssis en bois naturel

Concevoir ses ouvertures de façon bioclimatique

Les Réglementations Thermiques sont très claires au sujet des surfaces vitrées : il est obligatoire d’avoir au minimum 1/6 de surface vitrée par rapport à la surface habitable.

Les baies vitrées doivent être larges, performantes et bien orientées avec des protections solaires (casquettes, pergolas bioclimatiques) pour limiter les surchauffes estivales.

Les ouvertures doivent idéalement être disposées à 50% au sud, 20 ou 30% à l’est, 20% à l’ouest, 0 à 10% au nord. Dans les régions froides, on peut mixer le double vitrage (au sud) et triple vitrage (à l’Est et à l’Ouest).


Pour aller plus loin

Vannerie Buissonniere Découvrir le livre Vannerie Buissonnière, Tressages simples des bords de chemins - Babeth Ollivier

Sur Cultura.com

À partir de végétaux communs facilement reconnaissables, ce guide pratique vous ouvre les portes de la vannerie buissonnière. Inspiré par une éducation populaire tournée vers le dehors, il vous invite à découvrir, à travers des fiches pratiques, les gestes servant à réaliser des objets et jouets buissonniers : hochet, chaise, papillon ou libellule, couronne et bracelet, attrape-rêves, étoile, nichoir, boîte à secrets…

Ce livre s'adresse aux enfants, parents et grands-parents. Il leur permettra de découvrir l'environnement naturel et d'être autonomes, de la cueillette à la réalisation. Les professionnels, dans le cadre de la mise en place d'ateliers tout public, y trouveront de nombreuses fiches pédagogiques détaillées.

Babeth Ollivier est née dans une famille de vanniers. Petite, elle a vu son père tresser l’osier, avant que celui-ci ne l’initie à ses premiers tressages sur croisée. Elle a découvert la vannerie sauvage dans les Pyrénées. Jeune éducatrice à l’environnement, cherchant à intégrer la vannerie à ses animations, elle s’est alors souvenue des jouets buissonniers qu’elle avait réalisés enfant. Depuis lors, elle n’a eu de cesse de collecter les savoirs vanniers buissonniers, pour nous les retransmettre dans ce bel ouvrage.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Au hasard
  1. Petit déjeuner : Découvrir le miam ô fruits
  2. Bijoux récup en canettes
  3. Un tableau noir en cageots
  4. Siccaquoi ? Sicatif !
  5. Exposition ‘Neuf Objets’ -2-