*** FAQ recettes de peinture – 1 - Esprit Cabane
Rédigé le | Mis à jour le | Recettes de peintures

Faire soi-même ses peintures écologiques est une démarche originale et créative. Les recettes données sur ce site ont toutes été testées et approuvées. Leurs mises en oeuvre nécessitent néanmoins un peu d’habileté et de confiance dans ses capacités manuelles.

Quelques conseils simples pour réussir ses peintures naturelles

* Suivre les recettes mais n’hésitez pas à adapter les dosages si la consistance ne vous semble pas bonne. D’une région, d’un fournisseur à l’autre, les composants (blanc de Meudon, huile, pigments) ne donnent pas des résultats identiques.
* La texture des peintures doit être crémeuse, pas trop épaisse, ni trop liquide.
* Faites un test avant de commencer sur une planche couverte d’enduit ou sur un endroit discret (dos de meuble, bas de mur derrière une porte). Laissez sécher et vérifiez que la teinte, la texture, l’effet sont bien ceux recherchés.
* Appliquez la peinture en plusieurs couches, 3 à 4, en laissant bien sécher entre chaque couche (12 heures minimum) et en remuant régulièrement le mélange.
* Les peintures naturelles se prêtent aux effets décoratifs ; ne pas appliquer de façon linéaire avec le pinceau ou le rouleau.
* Utilisez des pigments naturels de bonne qualité. Ils donneront des teintes subtiles, durables et couvrantes.

Quelle est la peinture la plus facile à faire ?
Sans hésitation, la peinture au fromage blanc. Les ingrédients sont faciles à trouver, le mélange est simple à faire. Cette recette de peinture est inratable. Un bon entraînement avant la peinture au lait.

Comment colorer les peintures ?
Les pigments naturels, minéraux et organiques, sont parfaits pour les recettes de peintures naturelles. Les plus connus sont les ocres qui vont du jaune pâle ou rouge vif, les Terres de Sienne aux coloris plus bruns. Les pigments organiques sont également d’origine naturelle, extraits de plantes (garance, indigo, pastel), de coquillages (pour­pre) ou de chenilles (cochenille). A défaut de pigment, on peut utiliser de la gouache ou un tube de peinture à l’huile pour colorer sa peinture.

Comment faire de la peinture blanche ou des teintes claires ?
Il faut ajouter à la recette choisie un pigment blanc de titane ou dioxyde de titane. Le blanc de titane est non toxique – contrairement au blanc de plomb, utilisé par les peintres jusqu’au XIXeme siècle – et a moins tendance à jaunir que le blanc de zinc. On choisira de le mélanger à une huile de lin de bonne qualité, qui ne jaunira donc pas la teinte.
Pour des coloris clairs, on ajoutera un peu de pigment colorant à la préparation.

Y’a t-il des problèmes d’odeur ? Question récurrente :-) !
Pour la peinture à la pomme de terre : il peut y avoir une légère odeur de purée pendant l’application, rien de désagréable.
Pour la peinture au lait : une odeur de lait caillé mais rien d’insurmontable. Cette odeur disparait au séchage.
Pour la peinture à la chaux : rien de particulier si ce n’est l’odeur de la craie.
Suggestion : rien n’empêche d’ajouter quelques gouttes d’Huile Essentielle de citron, arbre à thé, orange douce, lavande. La peinture sera ainsi agréablement parfumée pendant l’application.


Un doute, une question ?
Lire la FAQ des recettes de peintures ou bien poster un commentaire ci-dessous.


Pour aller plus loin

Enduits de terre crue Feuilleter le livre Enduits de terre crue, 20 recettes - Sylvain Moréteau
sur Cultura.com
sur Fnac.com

Colorés ou brut, lisses ou granulés, droits ou arrondis... Les enduits terre se sont taillés une place de choix dans la gamme des parements écologiques.
A faire soi-même ou conditionnés prêts à l'emploi, ils ont de quoi séduire : matériau sain à l'impact environnemental très faible, forte capacité de régulation de la température et de l'humidité, absorption des odeurs et des bruits, respect du bâti ancien, relative facilité de mise en oeuvre, sensualité du matériau...
Si l'on ajoute à cela une esthétique conjugée à l'impres-sionnante variété des couleurs, textures et formes possibles, alors l'envie d'en mettre chez soi devient irrésistible !
Après avoir passé en revue tous les atouts de la terre, place aux conseils de Sylvain qui a trempé ses mains dans la terre : Choisir la terre et autres matériaux : où trouver la terre, avec quoi la mélanger, quelles matières utiliser pour la teinter ? ...
Savoir la mettre en oeuvre : préparer la terre, doser le mortier d'enduit, s'adapter aux supports, réaliser corps d'enduit et couche de finition, choisir le bon adjuvant...
Toutes les informations sont là ponctuées de nombreux conseils. + un carnet de 20 recettes fournies par les meilleurs artisans : primaire d'accroche, enduits de toutes sortes, mur chauffant, remplissage d'une cloison ossateur bois, enduits isolants, peinture à l'argile, recettes expliquées pas à pas.




Les commentaires sont fermés.




Au hasard
  1. Le style Laura Ingalls
  2. Le Relais revalorise les vieux vêtements
  3. Idées de couleurs
  4. Technique : Le vernis au tampon
  5. Quelles palettes pour fabriquer des meubles ?